Catégories
E-learning

La formation et les compétences : un tremplin pour le redémarrage de l’activité économique ? — Le Mag Numérique

S’il a été question dès le début du confinement de profiter de ce “nouveau temps libre” ou plutôt “nouvelle organisation du travail” pour se former et développer ses compétences pour renforcer son expertise. Les bonnes intentions du départ se sont rapidement retrouvés à l’épreuve du quotidien, des mesures de chômage partiel ou tout simplement du rush pour […]

S’il a été question dès le début du confinement de profiter de ce “nouveau temps libre” ou plutôt “nouvelle organisation du travail” pour se former et développer ses compétences pour renforcer son expertise. Les bonnes intentions du départ se sont rapidement retrouvés à l’épreuve du quotidien, des mesures de chômage partiel ou tout simplement du rush pour certains du fait de l’absence des autres… Développer ses compétences est devenu alors moins prioritaire mais peut-être à tort car la reprise nécessitera d’être efficace et performant pour les entreprises qui voudront rattraper le temps perdu, elles auront alors besoin de toute l’expertise de leurs collaborateurs mais aussi chez leurs partenaires

La formation professionnelle ne constitue ni une dépense, ni un coût, ni une simple obligation légale d’un quelconque intérêt. Elle doit plutôt être considérée et gérée comme un investissement dans le patrimoine humain générateur de richesse. Toute entreprise qui souhaite demeurer compétitive face à la concurrence doit miser sur l’adéquation entre les aptitudes professionnelles de ses collaborateurs et celles nécessaires à court, moyen et long terme. Faisons un focus sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences qui pourrait devenir un tremplin vers le redémarrage de l’activité économique à l’heure des changements permanents

La formation professionnelle, un ascenseur économique ?

Au fur et à mesure que les emplois évoluent et que les nouvelles technologies de l’information, la transformation numérique, la robotisation et l’intelligence artificielle chamboulent les modèles d’affaires et l’organisation des services des entreprises, le développement et l’adaptabilité des travailleurs constituent la clé pour mettre en application les innovations techniques et sociales essentielles à la croissance économique. L’accélération des changements à laquelle la plupart des secteurs d’activité sont confrontés ne permet plus les tergiversations avant d’adapter les systèmes de formation et donc les opportunités d’emploi.

Aujourd’hui plus que jamais, les travailleurs ont besoin d’une combinaison pertinente de savoirs-faire et de possibilités de perfectionnement continu à toutes les étapes de leur carrière. Cette disposition a pour objectifs d’assurer la bonne adéquation de leurs aptitudes professionnelles au poste qu’ils occupent, de rehausser le niveau général de leurs qualifications, de permettre leur circulation fluide d’un poste à un autre et de garantir leur employabilité. Les programmes d’apprentissage continu offerts en entreprise ou en centre de formation doivent être conçus dans ce sens.

L’enjeu de la formation professionnelle, complémentaire à la formation initiale, est à la fois sociétal et économique. Sociétal d’une part, parce qu’elle permet aux salariés en poste de se perfectionner et aux demandeurs d’emploi et aux non-diplômés de se former. Économique d’autre part, parce qu’elle offre aux entreprises la possibilité de parfaire le savoir-faire et le savoir-être des talents pour ainsi répondre aux réalités futures et assurer leur expansion et leur rentabilité à long terme.

—————

Repéré depuis https://www.lemag-numerique.com/business/la-formation-et-les-competences-un-tremplin-pour-le-redemarrage-de-lactivite-economique